LA MÉTHODE POUR RETENIR TES ERREURS DU PASSÉ !

RACCOURCIS VERS MÉTHODE (je ne te les conseille pas)

Je voulais écrire ça en début d’année mais j’ai vu que certains l’avaient fait parfaitement alors je me suis dit qu’il était inutile de répéter quelque chose…

Puis j’ai réalisé que l’on n’insiste jamais assez sur certains points ! ❌

Stephen A. Smith

Notamment les erreurs !

On dit par des citations que les milliardaires le sont parce qu’ils ont su se relever après leurs nombreux échecs. C’est peut-être vrai. Mais on s’en fou ! 😅

Ce qui compte là maintenant, c’est d’observer comment certains milliardaires en sont arrivés là ? 🤔

NON ! Ce qui importe, c’est de tirer une leçon globale de tout cela ! Peut-être n’as-tu pas envie d’être milliardaire, peut-être que ce qui t’intéresse vraiment, c’est de réaliser ton objectif et de ce fait, commencer à agir MAINTENANT ! 👍🏼

Alors dans ce cas et dans des milliers d’autres, ce qu’il faut retenir, c’est que les erreurs ne sont pas là par hasard, c’est à partir des erreurs que chacun de nous évolue, que chacun de nous est ce qu’il est à l’instant T, c’est grâce à ses expériences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, qu’elles soient vues comme un échec ou une réussite, tout ça, on s’en fou !

Dans les deux cas, il y a des choses à en tirer, des points positifs et des points négatifs, aucun travail n’est parfait, et même si tu ne vises pas la perfection, il y a toujours matière à s’améliorer, il y aura toujours besoin d’améliorer sa stratégie et renforcer ses expériences ! ✔️

Alors ne joue pas à celui qui n’a pas besoin de s’améliorer, parce que d’abord tu te voiles la face, et deuxièmement, si tu n’évolue pas, tu vas être dépassé très rapidement. 🚀

Et on ne veut pas de ça, chacun de nous souhaite au fond de lui être la meilleure version de lui, et cela passe obligatoirement par une évolution, qui est influencée par ton passé, aussi bien tes réussites personnelles que tes échecs, peut-être d’ailleurs que tu es plus influencé par tes échecs, parce que certains échecs marquent longtemps ! ⏱️

« Mais si tu ne retiens que l’échec dans un échec ou une réussite dans une réussite alors ce sera la dernière fois que tu progresseras ! »

LION’S AMBITION

Parce qu’il y a tant de choses à retenir de chacune de tes actions que n’en retenir que la finalité, c’est restreindre ton travail à son résultat, mais ça n’est pas comme ça que ça marche ! ❌

OK tes résultats valorisent aux yeux des autres ton travail global, mais tu n’es pas les autres, tu es celui qui s’améliore avec son travail, tu ne t’améliores pas avec tes résultats, ils sont seulement un témoignage de ton évolution ! ✔️

Je vais t’apprendre comment extraire une leçon pour tirer un trait sur le passé de manière intelligente en 5 étapes. J’ai nommé R3CG. 🐺

R comme Reconstitution de l’histoire de manière globale 📃

Ici tu vas te remémorer de manière chronologique le déroulement du projet sans t’attarder sur un événement particulier, l’important, c’est d’avoir une idée globale de la structure du plan d’action que tu as mis en place (même si tu ne l’avais pas écrit de manière explicite). 📋

Si ce n’est pas structuré, tu peux déjà en tirer le fait que ce n’était peut-être pas productif et qu’un plan d’action est quasiment indispensable. Je te livrerais d’ailleurs bientôt la méthode pour construire un plan d’action !

C comme Cibler les moments-clés 🎯

Maintenant que tu as l’histoire générale dans ta tête, tu vas zoomer, zoomer et encore zoomer ! Tu vas aller voir chronologiquement les moments où ton projet a pris un virage, positif ou négatif, tu notes TOUT ! Il faut que sur ta feuille tu sois capable de me dire tous les moments où ton projet a drifté ! 〽️

C comme Comprendre ces moments-clés 🧐

Pour les comprendre, tu vas te poser une question :

Comment ces moments-clés sont arrivés ? 🤔

Tu vas devoir retrouver le contexte dans lequel ces moments-clés sont arrivés ! Il peut être assez difficile à trouver, cherche dans ta mémoire ton état mental ce jour-là, si tu étais fatigué, si tu avais déjà encaissé une mauvaise nouvelle la veille, tout ce qui aurait pu causer le tournant qu’a pris ton projet est à noter ! 📝

C comme Classer ces moments-clés 🗄

Tu vas devoir classer ces moments-clés, je te conseille un tableau de deux colonnes, à savoir moments-clés positifs et moments-clés négatifs.

Ce classement, tu vas le faire en fonction de plusieurs critères :

  • ce qu’ils t’ont apporté (tu vas devoir visualiser l’après-moment-clé)
  • le temps de mise en place (si cela a perturbé l’organisation du projet ou au contraire, l’a restructuré)
  • si c’est un projet de groupe, des critères comme le renforcement de la cohésion de l’équipe, si toute l’équipe était en accord avec ce moment-clé, etc…

G comme Généraliser 🤓

L’étape finale, ce pourquoi tu as suivi toutes ces étapes, la généralisation.

Le fait de tirer une leçon générale de ton projet. Le terme de général est à prendre avec des pincettes, il faut entendre par là que ce sont des leçons que tu pourras réutiliser dans tes futurs projets. 🔄

Exemple :

Un exemple concret pour que tu visualises et que tu comprennes comment appliquer la méthode dans la réalité !

Cet exemple est de moi, c’est un projet que j’ai réalisé l’année dernière.

J’avais créé un plan d’action, ce qui facilite l’étape 1, l’étape R comme Reconstitution.

Ce projet était donc : « une semaine complète pour créer du contenu pour le mois suivant. »

J’avais donc 7 jours pour créer du contenu pour 30 jours. ✔️

J’ai commencé par établir le programme de la publication des contenus afin de créer les contenus en conséquence. J’ai donc établi un rythme de 3 publications par semaine, soit un total de 12 publications à créer en 7 jours. Très accessible jusque-là. Ce contenu devait être illustré, en comptant 2 illustrations par contenu, on atteint 24 illustrations. ✔️

Je faisais mes calculs au fur et à mesure pour ne rien oublier ! Et je pensais à me rappeler des tâches précédemment citées pour avoir une vision globale du travail à effectuer. ✔️

Comme ceci : « J’ai 7 jours. 12 publications à créer et 24 illustrations »

Ajouté à cela 1 description par contenu publié, soit 12 descriptions au total.

« J’ai 7 jours. 12 publications à créer, 12 descriptions. Et 24 illustrations. »

WOOOOW

Cela peut commencer à ressembler à un casse-tête si on n’est pas organisé ! Mais en se rappelant chronologiquement des tâches, cela est rapide. 🚀

J’ai ensuite décidé de créer un tableau à l’aide d’un tableur pour répartir les tâches de manière proportionnelle pour chacun de mes 7 jours. J’ai opté pour une production de contenu par contenu, c’est-à-dire que je créais 1 publication, sa description et ses deux illustrations à la suite, pour ne pas perdre le fil conducteur de la publication et avoir un rendu qualitatif ! 🏆

J’ai décidé de nommer « pack » un contenu complet (1 pack = 1 publication + 1 description + 2 illustrations) pour faciliter mes notes.

JOUR 1PACK N°1 et PACK N°2
JOUR 2PACK N°3 et PACK N°4
JOUR 3PACK N°5 et PACK N°6
JOUR 4PACK N°7 et PACK N°8
JOUR 5PACK N°9 et PACK N°10
JOUR 6PACK N°11
JOUR 7PACK N°12
LE FAMEUX TABLEAU POUR M’ORGANISER

J’avais donc 12 packs à repartir en 7 jours. J’ai anticipé la fatigue et j’ai opté pour une méthode qui consiste à faire plus les premiers jours, étant donné que j’avais connaissance de la deadline d’une semaine, ce n’était pas un marathon très long. ❌

On a donc un rendu comme celui-ci, à partir de là, il fallait que je me mette dans un état d’esprit propice à l’imagination pour trouver des sujets intéressants ! J’ai donc coupé mon téléphone chaque fois que je le pouvais pour ne pas perdre les idées qui arrivaient !

Et j’ai donné à chaque pack un sujet, de type, pack n°1 : « passer à l’action » et ainsi de suite. J’ai écrit, mis en page, créé les illustrations. Tout cela pendant 7 jours sans relâcher mes efforts. 🐺

Viens maintenant l’étape 2, l’étape C.

J’ai donc ciblé les moments-clés. Jour 3 et jour 5, tous les deux des virages négatifs.

Et l’étape 2 est finie (c’est la plus courte quand l’étape 1 a été faites avec sérieux)

Désormais, place à l’étape 3, le deuxième C, C comme Comprendre les moments-clés.

J’ai donc cherché un contexte à ses deux virages négatifs et avec un peu d’introspection et d’honnêteté envers soi, j’ai trouvé assez vite. Je n’étais pas habitué à une charge aussi importante de travail, la fatigue m’avait eu, et le manque d’expérience se faisait sentir, je m’étais précipité ! J’ai sous-estimé la charge de travail de ce projet ! 😫

L’étape 4, c’est le troisième C, C comme Classer les moments-clés.

Étant donné qu’il n’y a que deux virages, inutile de faire un tableau, je vais les associer puisque ce sont deux virages négatifs, qui sont donc des moments-clés négatifs.

Et c’est là tout l’intérêt de la démarche d’analyse du déroulement de ses projets, bien que le projet ait été une réussite, le parcours a lui été un échec. Le chemin parcouru aurait donc pu être optimisé ! ✔️

L’étape finale G comme Généraliser peut donc se faire. 🤓

Il faut retenir de ce projet réussi que le parcours a été un échec, et que malgré la réussite du projet, il y a des choses à améliorer. Il ne faut jamais se reposer sur ses réussites mais plutôt chercher à constamment progresser. Il faut savoir juger son propre projet et ne pas se laisser influencer par le résultat final. 👍🏼

J’espère que le cas concret t’a été utile et que cette méthode t’aidera à progresser ! 😁

RÉALISES TES RÊVES 🐺

Publié par Lion's Ambition

Blog destiné à tous ceux qui souhaitent devenir meilleurs et réaliser leurs rêves !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :